Février 2019 –  Nouvelles !

Février 2019 –  Nouvelles !

Compte rendu  – Ferme de Bémahatazana – Madagascar –  de Juillet à décembre 2018.

C’est Dominique BRUNET (agroecologiste, membre du réseau des agro écologistes sans frontières) qui est intervenu, à la suite de Didier MEUNIER.

Le constat : Des choses ont été mises en place et ont bien fonctionné,  d’autres un peu moins.  A noter que 300 arbres fruitiers ont été plantés sur le terrain cette année.

A chaque visite, il est nécessaire d’analyser, de comprendre et de s’adapter.  Nous avons la chance de travailler avec des professionnels expérimentés et très motivés.

Simone, membre de l’APDIP

Notre fermier n’est pas resté. Il ne se sentait pas assez soutenu.  Un autre est arrivé et pour l’aider, le conseiller et l’encourager, nous avons décidé de faire appel à l’APDIP qui interviendra 2/mois et prodiguera  son aide et ses conseils. (APDIP: association malgache des paysans pour le développement inter professionnel).  Il est important d’arriver à créer des partenariats avec d’autres organisations locales sensibilisées à l’agroécologie.

 

 

 

 

La pauvreté est telle que parfois les jardins sont pillés.  Nous avons dû envisager des protections de toutes les cultures.  Cela n’a pas empêché que chèvres et moutons soient volés la nuit de Noël.  C’est ennuyeux mais il faut aussi comprendre. A nous de prendre plus de précautions. Dès que la ferme produira mieux, fruits et légumes seront distribués dans les cantines scolaires.   Nous pensons pouvoir compter sur la collaboration de quelques familles qui viennent  depuis le début à la formation proposée par Didier ou Dominique à chaque passage. Notre souhait est que cette manière de cultiver intéresse de plus en plus les habitants de Bémahatazana et se développe.  Cette année, il n’y a pas eu de feu sur notre terrain.  C’est une 1èrevictoire.   Les habitants comprennent qu’il faut reforester,  ne pas brûler et protéger les sols contre l’érosion qui est dramatique.  C’est parfois difficile mais il faut persévérer et rester motivés.  Merci pour votre soutien.

Marie-christine Veyret